Ma passion du polaroïd

Ma passion du polaroïd

En 2009, j’ai acheté un vieux polaroïd Sun 600 à une foire aux puces dans un petit village breton près de chez mes parents. Depuis, je suis tombée sous le charme de l’art de la photographie instantanée.

La première photo que j’ai prise avec le Sun 600 est celle avec le linge séchant au soleil. Lorsque j’ai commencé à prendre des Polaroïds, il était encore assez facile de trouver des vieux films périmés mais qui marchaient encore sur internet. Cependant, les films Polaroïd n’étant plus en production, cela devenait de plus en plus difficile et j’ai dû assez rapidement me rabattre sur les films fabriqué par The Impossible Project qui est une entreprise qui essaie de recréer les films Polaroïd grâce à la rétro-ingénierie. Les nouveaux films marchent comme les anciens mais il reste encore des améliorations à faire car ils doivent être mis à l’obscurité et prennent plus de temps pour se développer…

pola_montage_1

J’ai acheté plusieurs appareils depuis dont un polaroïd Land 2000, un Land 1000 S et mon plus récent un OneStep 600 AF.

Ce que j’aime bien dans la photographie polaroïd c’est le fait qu’on ai très peu de contrôle sur l’image qui sort de l’appareil; on peut faire quelque petit réglages sur la distance et la luminosité mais le résultat est tout de même très imprévisible ce qui en fait tout son charme. J’ai donc souvent obtenu des photos au couleurs improbables, des photos floues, des photos qui se sont mal développées, … et donc une très grande variété de d’images sur lesquelles je peux expérimenter.

Il y a d’ailleurs un site/forum dédié à la passion de la photo polaroïd, appelé Polaroïd Passion, sur lequel on peut admirer les photos de nombreux internautes.

pola_montage_21

Bien que cela reste un passe-temps qui coûte assez cher (une vingtaine d’euros pour 8 photos), je ne pense pas arrêter de sitôt car c’est un art unique dans lequel les imperfections ne sont pas un défaut. Il existe cependant des alternatives relativement moins couteuses (une dizaines d’euros pour 10 photos) distribuées par Fujifilm, le seul concurrent de polaroïd sur le marché de la photo instantanée dont je parlerais prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *